Frédéric Lenoir & Simonetta Greggio : Nina

nina-4358812-250-400

Oublie-t-on jamais son premier amour ?

Adrien a décidé de mourir. Mais alors qu il s apprête à avaler un mélange de médicaments, resurgit le souvenir de Nina, une jeune Italienne avec qui il a passé, enfant puis adolescent, des vacances lumineuses sur la côte amalfitaine. Repoussant son suicide d un soir, puis d un autre, il lui écrit une longue lettre qui devient, au fil des nuits, la bouleversante déclaration d amour qu il n a jamais osé lui faire. Il ne se doute pas que ses mots toucheront plusieurs existences : la sienne et celle de Nina d abord, mais également celle de tous ceux qui, de près ou de loin, seront émus par son écriture.

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 19 juillet 2016 à 21 h 41 min Séverine écrit:

    Une écriture fine et subtile pour une très belle histoire d’amour avec un grand A. C’est Adrien et Nina au fil des ans. L’histoire avance entre la décision du suicide puis le coma qui s’en suit. La correspondance d’Adrien à Nina dévoile le fil de leurs vies et le lecteur vit au coeur des émotions des protagonistes. J’ai dévoré ce livre touchant et pur. Ce roman est un régal !

    Répondre

Laisser un commentaire

Lecture Poupon |
Velouria |
Oceiraconte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Acrolire2
| Booksmadness
| Amarosam