Archive pour mai, 2018

K. Bromberg ; DRIVEN T1 – Driven

DRIVEN saison 1 de K. Bromberg

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Publié dans:Bromberg K. |on 24 mai, 2018 |Pas de commentaires »

Michael Connelly : L’envol des anges

Michael Connelly  Lenvol-des-anges

Brutalités, racisme, corruption…
Howard Elias, le défenseur des droits civiques et de la communauté noire, s’est fait une spécialité de traîner devant les tribunaux la police de Los Angeles.
Quand il est retrouvé assassiné dans le funiculaire de l’Angels Flight, à la veille d’un procès, c’est Harry Bosch qui est chargé de l’enquête.
Une nouvelle fois, après le passage à tabac de Rodney King et les émeutes qui ont suivi l’acquittement des policiers impliqués, le pays va avoir les yeux rivés sur Los Angeles où tout faux pas risque d’embraser les quartiers noirs.

Publié dans:Connelly Michael |on 24 mai, 2018 |Pas de commentaires »

Michael Farris Smith : Nulle part sur la terre

Michael Farris Smith  Nulle part sur la terre

Les oubliés du rêve américain.
Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.
Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent.
Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

Publié dans:Farris Smith Michael |on 19 mai, 2018 |1 Commentaire »

Jonas Karlsson : l’ami parfait

Jonas Karlsson lami parfait

Qui ne s’est jamais trouvé prisonnier d’une situation parce qu’il n’a pas dit ou fait ce qu’il fallait sur le moment et que, très vite, il est devenu impossible de faire marche arrière ? A travers un florilège de scènes de la vie quotidienne dans lesquelles chacun peut se reconnaître, Jonas Karlsson nous confronte à nos vanités, nos ridicules, nos contradictions. Presque imperceptiblement, l’absurde s’immisce dans un semblant de normalité, s’empare d’une circonstance fâcheuse ou d’un quiproquo passé sous silence, pousse leur conséquence jusqu’au point ultime de leur logique cocasse, voire calamiteuse. Humour, imagination, goût exquis pour le potentiel surréaliste des petits riens : Jonas Karlsson montre dans ces quatorze nouvelles délicieusement décalées qu’en plus d’être un grand acteur, il est un metteur en scène redoutable. Et un écrivain tout à fait singulier dans le paysage littéraire contemporain.

Publié dans:Karlsson Jonas |on 13 mai, 2018 |2 Commentaires »

Guillaume Musso : L’appel de l’ange

Guillaume Musso  L appel de lange

New York. Aéroport Kennedy.
Un homme et une femme se télescopent. En ramassant leurs affaires, Madeline et Jonathan échangent leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais…

Publié dans:Auteur en M, Musso Guillaume |on 3 mai, 2018 |3 Commentaires »

Solène Bakowski : Une bonne intention

Solène Bakowski  Une bonne intention

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront
le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école.
On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?

Publié dans:Auteurs en B, Bakowski Solène |on 1 mai, 2018 |1 Commentaire »

Lecture Poupon |
Velouria |
Oceiraconte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Acrolire2
| Booksmadness
| Amarosam