Archive pour la catégorie 'Auteur en P'

Delphine Pessin : Deux fleurs en hiver

deux-fleurs-en-hiver-1348847

L’une, Capucine, a décidé d’effectuer son stage dans un Ehpad. Elle change de couleur de perruque en fonction de son humeur et au fil des découvertes du métier d’aide-soignante.

Violette, quant à elle, est une nouvelle résidente déboussolée qui vient d’arriver à l’Ehpad. Émue par le désarroi de Violette, Capucine fait des pieds et des mains pour lui redonner le sourire.

Leur rencontre va dynamiter la vie plan-plan de la maison de retraite et bousculer leurs coeurs en hibernation !

Publié dans:Auteur en P, Pessin Delphine |on 28 août, 2020 |1 Commentaire »

Virginie Paquier : Deuxième étage, rayon hommes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mina travaille aux Galeries, au deuxième, l’étage des « hommes ». Très secrète, ses collègues se demandent ce qu’elle dissimule et pourquoi elle se tient toujours à distance, en retrait. Elle, ne pense qu’à son rituel quotidien ; prendre en photo certains de ses clients, en cachette.

Publié dans:Auteur en P, Paquier Virginie |on 28 avril, 2020 |1 Commentaire »

Daniel Pennac : La Loi du rêveur

la-loi-du-reveur-1292314

«L’ampoule du projecteur a explosé en plein Fellini. Minne et moi regardions Amarcord du fond de notre lit.

— Ah! Non! Merde!

J’ai flanqué une chaise sur une table et je suis monté à l’assaut pour changer l’ampoule carbonisée. Explosion sourde, la maison s’est éteinte, je me suis cassé la figure avec mon échafaudage et ne me suis pas relevé.

Ma femme m’a vu mort au pied du lit conjugal.

De mon côté je revivais ma vie. Il paraît que c’est fréquent. Mais elle ne se déroulait pas exactement comme je l’avais vécue.»

Publié dans:Auteur en P, Pennac Daniel |on 19 avril, 2020 |1 Commentaire »

Perrier Nathalie : Faut-il supprimer l’accouchement sous X ? : mères et enfants du secret témoignent

faut-il-supprimer-l-accouchement-sous-x-meres-et-enfants-du-secret-temoignent-29656

Sophie, 39 ans: « C’était mon bébé. Ces deux petits cris résonnent encore dans ma tête aujourd’hui. Ils l’ont posé sur le bas de mon ventre. Je ne voyais que le haut de sa tête. Toute ma vie, je regretterai de n ‘avoir pas pu croiser son regard à ce moment-là, de n ‘avoir pas pu le nommer. C’est un déchirement qu’on ne peut pas expliquer. » Chantal, 51 ans: « Il y avait toujours en moi ce gouffre ouvert, cette blessure narcissique. Je n’avais pas de racines. Aujourd’hui, je sais d’où je viens, qui je suis. Et ce n ‘est pas grave si ma mère de naissance ne veut pas nouer de lien avec moi. » On les appelle les mères d’origine, les mères de naissance, ou encore les mères biologiques. Elles-mêmes se surnomment les « mères de l’ombre ». Aujourd’hui encore, malgré la pilule, malgré l’avortement, environ 400 femmes accouchent chaque année sous X. On estime à 400000 le nombre de personnes ainsi « nées sous X ». La France est, avec le Luxembourg, le seul pays à permettre aux femmes d’accoucher anonymement et à leur garantir cet anonymat à vie. Depuis 2002 cependant, les nés sous X peuvent, par l’intermédiaire du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP), retrouver leurs parents. Mais, dans 60 % des cas, la mère refuse de rencontrer son enfant. Et le secret s’installe pour toujours… Le récit, parfois tragique, des retrouvailles des nés sous X avec leurs parents a ému l’opinion. Les psychologues soulignent l’impérieuse nécessité de connaître son histoire. Les parents adoptifs, désarmés face au mal-être de leur enfant, plaident pour une meilleure connaissance des origines. Mais, alors que les affaires d’infanticide se succèdent, d’aucuns redoutent qu’une suppression de l’accouchement sous X n’entraîne une augmentation des accouchements sauvages.

Publié dans:Auteur en P, Perrier Nathalie |on 30 janvier, 2020 |Pas de commentaires »

Richard Powers : L’arbre monde

richard powers l'arbre monde

Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que l’univers : celui de la nature et de nos liens avec elle.Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour de Pat s’entrelacent les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction.

Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que  » ruine de l’âme « .

 » Si Powers était un auteur américain du 19e siècle, qui serait-il ? Il serait probablement Herman Melville, et il écrirait Moby Dick.  » Margaret Atwood

Publié dans:Powers Richard |on 5 janvier, 2020 |1 Commentaire »

Marylène Pion : Flora une femme parmi les patriotes tome 2

Marylène Pion Flora un femme parmi les patriotes tome 2

Lorsque Flora MacGregor rentre chez elle après sa fuite à Alburgh, c’est un pays à reconstruire qui l’attend. En effet, le Bas-Canada se relève d’une rébellion qui a entraîné de nombreuses représailles parmi la population. Tandis que son jeune frère James a fait le sacrifice de sa vie pour la cause des Patriotes, François-Xavier, son prétendant, est condamné à mort. La jeune femme fait ce qu’elle peut pour sauver l’homme qu’elle aime et conclut un marché avec Wallace Callaghan pour que le détenu soit envoyé en exil plutôt que pendu. En contrepartie, Flora doit épouser celui qui est intervenu auprès des autorités en faveur de son amoureux. Bientôt, François-Xavier se retrouve honni à l’autre bout du monde, en Australie. Emprisonné en cette contrée hostile et inconnue, le jour de son pardon lui paraît bien loin. En l’attendant, Flora doit faire sa vie au sein d’un mariage sans amour. La vie à Montréal s’avère difficile auprès de ce mari qu’elle craint de plus en plus, et ses pensées demeurent toujours rivées sur le seul homme qu’elle aime. En cette période de grande incertitude, la vie sera-t-elle assez clémente pour les réunir de nouveau ?

Publié dans:Auteur en P, Pion Marylène |on 5 octobre, 2019 |1 Commentaire »

Marylène Pion : Flora une femme parmi les patriote tome 1

Marylçne Pion Flora une femme parmi les patriote tome 1

Mai 1836. Flora MacGregor, une jeune femme de 18 ans fougueuse et déterminée, quitte l’effervescence de Montréal pour s’installer définitivement avec sa famille dans une maison de campagne au sein de la seigneurie de Chambly. Alors qu’elle croyait y trouver la tranquillité, celle qui a l’âme d’un Patriote se retrouve soudain en plein coeur de la rébellion, mêlée aux événements qui mèneront à la Confédération du Canada. Fuyant un mariage avec un homme qu’elle déteste, Flora verra sa vie basculer à la suite d’une rencontre avec François-Xavier, un Patriote courageux, bon et loyal qui l’aidera à se libérer. Loin du réconfort de sa famille, dans l’incertitude quant à l’issue du conflit qui sévit dans son pays, Flora tentera de refaire sa vie aux États-Unis où elle connaîtra le grand amour. Mais la jeune femme devra faire un sacrifice déchirant pour sauver la vie de celui qu’elle aime

Publié dans:Pion Marylène |on 5 octobre, 2019 |1 Commentaire »

Orhan Pamuk : La femme aux cheveux roux

Orhan Pamuk la femme aux cheveux roux

Alors qu’il passe quelques semaines auprès d’un maître puisatier pour gagner un peu d’argent avant d’entrer à l’université, le jeune Cem rencontre une troupe de comédiens ambulants et, parmi eux, une femme à la belle chevelure rousse. Il s’en éprend immédiatement, et, malgré leur différence d’âge, se noue entre eux l’esquisse d’une histoire d’amour. Mais les promesses de cet été sont soudainement balayées lorsque survient un accident sur le chantier du puits. Cem rentre à Istanbul le coeur gros de souvenirs, et n’aura de cesse de tenter d’oublier ce qui s’est passé.
C’est sans compter sur la force du destin qui finit toujours par s’imposer aux hommes, et leur rappeler ce qu’ils ont voulu enfouir au plus profond d’eux mêmes.

Publié dans:Pamuk Orhan |on 16 août, 2019 |1 Commentaire »

Blake Pierce : Sans laisser de trace tome 1

Blake Pierce sans laisser de trace xenoblade

Des femmes sont retrouvées mortes dans la campagne de Virginie, tuées de façon grotesque. Quand le FBI est appelé en renfort, ils sont sonnés par l’amplitude de l’affaire. Un tueur en série rôde et passe à l’acte de plus en plus souvent. Ils savent qu’un seul agent est assez bon pour résoudre l’enquête : l’agent spécial Riley Paige

Riley est en arrêt maladie pour se remettre de sa rencontre avec son dernier tueur en série. Devant sa fragilité, le FBI hésite à faire appel à son esprit brillant. Cependant Riley, en lutte contre ses propres démons, accepte l’affaire et son enquête la conduit dans l’univers perturbant des collectionneurs de poupées, dans les foyers de familles brisées et dans les sombres sentiers qu’emprunte l’esprit du tueur. A mesure qu’elle avance, elle comprend que le tueur dont elle suit la trace est encore plus malade qu’elle ne l’avait imaginé. Une derniere course contre le temps la pousse dans ses derniers retranchements et met en jeu son travail et sa propre famille, ainsi que sa santé mentale.

Mais, quand Riley Paige accepte une affaire, elle n’abandonne jamais. Son enquête l’obsède et la mène dans les tréfonds de sa propre mémoire. La frontière entre le chasseur et la proie se brouille. Au terme d’une série de rebondissements, son instinct la conduit vers une fin que même Riley n’aurait pu imaginée.

Sombre thriller psychologique au suspense insoutenable, SANS LAISSER DE TRACES marque le début d’une série haletante—et la découverte d’un personnage attachant—qui vous poussera à lire jusqu’à tard dans la nuit.

Publié dans:Auteur en P, Pierce Blake |on 9 mars, 2019 |Pas de commentaires »

Rosella Postorino : La goûteuse d’Hitler

la-gouteuse-d-hitler-1154188-264-432

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.

Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire.

Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l’histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l’ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.

Publié dans:Auteur en P, Postorino Rosella |on 24 janvier, 2019 |2 Commentaires »
1234

Lecture Poupon |
Velouria |
Oceiraconte |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Acrolire2
| Booksmadness
| Amarosam