Archive pour la catégorie 'auteurs en G'

Cathy Glas : Ne dis rien

Cathy Glas, Ne dis rien…

Cathy Glass, mère d’accueil, a l’habitude de recevoir chez elle des enfants au passé douloureux et compliqué. Et pourtant le sort de Reece, 7 ans, va la bouleverser. Placé depuis seulement quelques semaines, il enchaîne les familles d’accueil après n’avoir connu que violence et danger auprès de ses parents. Découvrant jour après jour les terribles secrets que cache ce petit garçon violent et perdu, Cathy va l’aider à se reconstruire.

Publié dans:Glas Cathy, Marson Angela |on 29 décembre, 2019 |1 Commentaire »

Christian Gailly : K.622

christian gailly k.622

Une nuit alors qu’il est au lit dans le noir et somnole la radio allumée, la musique de Mozart s’insinue dans la chambre et le réveille. L’émotion est si forte qu’il a peur de la perdre, de ne jamais pouvoir la revivre. Il se procure différents enregistrements de l’oeuvre, les écoute, mais chaque fois quelque chose manque, il ne retrouve pas le plaisir de cette nuit-là. Puis un jour il apprend que le concerto va être donné à Paris. Il décide de s’y rendre.

Publié dans:Gailly Christian |on 6 octobre, 2019 |1 Commentaire »

Françoise Giroud : On ne peut pas être heureux tout le temps

Françoise Giroud  on ne peut pas être heureux tout le temps

« Qu’est-ce qui m’empêche d’aimer ma vie ? Voilà la question la plus dangereuse, mais aussi la plus constructive qu’on puisse se poser à certains moments de l’existence. La réponse peut vous conduire à faire tout valser, ou changer de métier et décider d’habiter seule avec votre chat, par exemple. Dans la vie, rien n’est jamais joué si l’on se refuse à subir, à être l’objet des autres.
Tant bien que mal, avec des succès, avec des échecs, je me suis gouvernée quasiment depuis l’âge tendre; j’ai connu de grandes douleurs, de grands malheurs- on ne peut pas être heureux tout le temps, de grandes amours, des honneurs aussi…En fait, ce sont les premières quarante années qui ont été les plus dures… Quarante, oui. C’est absurde de croire que l’on est heureux parce qu’on est jeune. L’élan vital, c’est superbe. Ca ne suffit pas à vous dire ce que l’on fait sur terre.
L’idée d’écrire ce livre m’est venue un jour où je pestais contre de petites infirmités de vieillesse et où j’ai laissé tomber un carton plein de photos. J’en ai accumulé en tous genres, avec les gens célèbres que j’ai interviewés dans quantité de circonstances de ma vie publique. Je me disposais à jeter tout cela et puis une photo décolorée, une Polaroïd m’a accroché l’oeil. Elle fixait un moment que j’avais complètement oublié et qui résonnait avec le présent. J’ai pensé que j’allais m’en emparer et, à partir de là, voyager dans le passé en zigzags, au gré des photos qui me tomberaient sous la main.
C’est une façon très peu orthodoxe de construire, mais elle est plus proche de la mémoire que ne le sont… les mémoires ! « 

Publié dans:auteurs en G, Giroud Françoise |on 16 août, 2019 |1 Commentaire »

Marie-Claude Gay : Deuxième Vie

Marie-Claude Gay  Deuxième Vie

Mère de deux grandes filles, France Portal vit au Cap-Ferret avec son mari Louis, un homme brutal dont elle subit l?implacable tyrannie depuis vingt ans. A la mort accidentelle de ce dernier, elle se trouve soudain à l?aube d?une nouvelle vie. Elle qui fut l?éternelle soumise devient libre de ses choix. Peu à peu, elle s?émancipe, s?abandonne à ses dons du dessin et de l?écriture, redécouvre le plaisir des rencontres. Mais c?est avec son éditeur, Marc, qu?elle va enfin connaître le bonheur partagé et l?épanouissement sexuel. Tour à tour crédule, farouche, passionnée, France finira par surmonter ses faiblesses et atteindre l?équilibre de la maturité. Jusqu?au dénouement inattendu qui lui révélera une clef de son passé?

Publié dans:auteurs en G, Gay Marie-Claude |on 18 mai, 2019 |1 Commentaire »

Raphaëlle Giordano : Cupidon a des ailes en carton.

Raphaëlle Giordano Cupidon a des ailes en carton.

Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « .

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de  » Love Tour « . Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

Publié dans:Giordano Raphaelle |on 10 février, 2019 |1 Commentaire »

Graham Joyce : Au Cœur du Silence

cvt_Au-coeur-du-silence_6333

Zoe et Jake espéraient profiter en amoureux des joies des sports d’hiver, mais une avalanche les attend au détour d’une piste enneigée.
Alors qu’ils parviennent miraculeusement à s’en sortir, de retour à l’hôtel, les rescapés découvrent que la ville a été désertée.
Redoutant le pire, ils tentent de trouver refuge dans la station voisine. Peine perdue : quelque chose les pousse systématiquement à revenir sur leurs pas.
Pris au piège dans ce lieu glacial, les voilà condamnés à un huis clos qui va révéler la force de leur amour.

Publié dans:Graham Joyce |on 10 février, 2019 |1 Commentaire »

Gleize Georges-Patrick : Quelques pas dans la neige

Georges-Patrick Gleize Quelques pas dans la neige

En février 1969, Annie Bergés, serveuse dans un café d’une haute vallée des Pyrénées ariégeoises, disparaît mystérieusement un soir de neige. Les gendarmes
soupçonnent Antoine Champot, un médecin récemment installé aupays. Il est le dernier à l’avoir vue.
Quelques semaines plus tard, des pêcheurs retrouvent la jeune femme errant dans la montagne. Hospitalisée en psychiatrie à l’asile de Saint-Lizier, prostrée, amnésique, elle est incapable de livrer la moindre indication sur ce qui lui est arrivé.
Pour dissiper les soupçons qui pèsent sur lui, Champot décide de mener l’enquête. Ses investigations le conduisent à s’intéresser aux fréquentations masculines de la serveuse qui semblait multiplier les aventures. Sans rester lui-même insensible au charme de la jeune femme et au risque de s’attirer de sérieux ennuis, il devra contrarier l’existence de quelques hommes trop tranquilles et de certaines notabilités…

Publié dans:Gleize Georges Patrick |on 10 février, 2019 |2 Commentaires »

Hervé Gagnon : 1000 écus d’or

Hervé Gagnon  1000 écus d or

Matthias Fransworth habite à Groton près de Boston. Le 11 août 1704, au retour des champs, le garçon aperçoit sa maison en flammes. Tous les membres de sa famille ont été massacrés par les Amérindiens. Son père est mourant, mais il a le temps de lui remettre une croix en bois noir et de lui dire, haletant :

«Rejoins Vetch. Boston.»

À partir de ce moment, tout se précipite, le héros est assommé et fait prisonnier par les Abénaquis.

Le 9 septembre 1706. Fraîchement baptisé, Claude-Matthias Phaneuf se rend dans la toute nouvelle demeure du seigneur de Ramezay. Son parrain l’attend. Un garçon du Massachusetts retenu prisonnier par des Abénaquis associés aux Français pourrait être mal vu par les Anglais. En devenant son tuteur, monsieur le gouverneur s’est assuré qu’il ne serve pas de prétexte à la reprise des hostilités.

Publié dans:auteurs en G, Gagnon Hervé |on 14 décembre, 2018 |1 Commentaire »

Carin Gerhardsen : La dernière carte

Gerhardsen Carin La dernière carte

Quatre amis quittent l’auberge de Långbro après leur traditionnelle soirée poker. L’un d’entre eux ne va jamais rentrer chez lui. À l’aube, Sven- Gunnar Erlandsson est retrouvé mort dans la forêt, tué par balle. Dans sa poche, quatre cartes à jouer et un mystérieux code. Macabre mise en scène. Mais qui pouvait vouloir la mort de ce père de famille respectable, apprécié de tous et engagé auprès des plus démunis ?
Le commissaire Conny Sjöberg interrompt ses vacances et convoque son équipe de la section criminelle d’Hammarby pour résoudre l’affaire. Bientôt, les masques tombent. Au poker, il faut savoir bluffer et, dans cette petite communauté d’apparence si sereine, certains manient cet art avec virtuosité.

Publié dans:Gerhardsen Carin |on 7 octobre, 2018 |1 Commentaire »

Karine Giebel : Toutes blessent, la dernière tue

toutes-blessent-la-derniere-tue-1030959-264-432

Maman disait de moi que j’étais un ange.

Un ange tombé du ciel.

Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais…

Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.

Je pourrais le dessiner les yeux fermés.

Je pourrais en parler pendant des heures.

Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.

Les détruire, les uns après les autres.

Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.

Un homme dangereux.

Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.

Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !

Parce que bientôt, tu seras morte.

Publié dans:auteurs en G, GIEBEL Karine |on 17 août, 2018 |1 Commentaire »
1234

Lecture Poupon |
Velouria |
Oceiraconte |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Acrolire2
| Booksmadness
| Amarosam