Archive pour la catégorie 'Auteurs en R'

Jean-Marie ROUART : Dictionnaire amoureux de Jean d’Ormesson

41Zavaf5T0L._SX326_BO1,204,203,200_

Rien n’a jamais mieux résumé pour moi Jean d’Ormesson que la formule qu’emploie Shakespeare pour définir l’amour :  » l’éternité plus un jour « . Personne n’a éprouvé comme lui une curiosité plus avide sur l’homme, son origine, son avenir, tout en ayant une aussi grande conscience de l’impermanence des choses et du caractère éphémère de la vie.

 » Tout ce que la France réunissait d’élégance, sauvegardait d’art, de légèreté et d’esprit se résumait en Jean d’Ormesson. On l’aimait parce qu’il illustrait le Français éternel, tel qu’il a été et ne sera plus après lui : léger et profond comme Voltaire, amusant et primesautier comme Sacha Guitry, ayant gardé du XVIIIe siècle le goût des sciences humaines et du romantisme les grands envols de l’imagination. On l’aimait parce qu’il représentait toutes les qualités qui ont constitué un pays exceptionnel qui a su allier l’élégance de la pensée, la légèreté amusante, l’humour et la tolérance. Il avait aussi réussi cette gageure de réunir dans sa personne les anciens parfums fanés de l’aristocratie et la méritocratie républicaine.
Jean aimait les plaisirs de la société qui apportent à l’existence son raffinement, ses parfums, l’élégance des jolies femmes et gomment un peu de la brutalité de la bête humaine.
La littérature était son pays, elle était sa religion, elle était sa passion. Il n’a jamais vécu que pour elle, par elle. Il la vivait, il la respirait en tout.
Que ce soit dans l’amour ou dans l’amitié, marchant au soleil dans les chemins corses ou sur des skis à Val-d’Isère, la littérature, les mots, les vers étaient omniprésents. Ils affleuraient naturellement à sa bouche. Notre amitié est née de cette merveilleuse intoxication réciproque. Ensemble, nos personnes comptaient peu. Nous étions ailleurs, dans un autre monde où désormais je serai seul.  »
Jean-Marie Rouart

Publié dans:Auteurs en R, Rouart Jean-Marie |on 28 août, 2020 |1 Commentaire »

Olivia Ruiz : La Commode aux tiroirs de couleurs

la-commode-aux-tiroirs-de-couleurs-1363851

À la mort de sa grand-mère, une jeune femme hérite de l’intrigante commode qui a nourri tous ses fantasmes de petite fille. Le temps d’une nuit, elle va ouvrir ses dix tiroirs et dérouler le fil de la vie de Rita, son Abuela, dévoilant les secrets qui ont scellé le destin de quatre générations de femmes indomptables, entre Espagne et France, de la dictature franquiste à nos jours.

La commode aux tiroirs de couleurs signe l’entrée en littérature d’Olivia Ruiz, conteuse hors pair, qui entremêle tragédies familiales et tourments de l’Histoire pour nous offrir une fresque romanesque flamboyante sur l’exil.

Publié dans:Auteurs en R, Ruiz Olivia |on 28 août, 2020 |1 Commentaire »

Patrick Röhr : Une vie pour une autre

une-vie-pour-une-autre-1072805

Encouragé par la publication de ses deux premiers romans – qu’il qualifie lui-même de « galops d’essai » -, l’auteur nous dévoile enfin toute l’étendue de son talent à travers ce nouveau thriller beaucoup plus abouti, baigné d’un soupçon du mystérieux propre à Marc Lévy et Guillaume Musso.

L’ambiance, résolument différente des deux premiers ouvrages, nous plonge au sein de la Direction Régionale de la Police Judiciaire de Versailles où le romancier a été confronté, durant plus de deux décennies, aux malfrats les plus coriaces.

Son expérience en la matière transpire à chaque page de l’histoire qui voit la collaboration d’un amnésique et d’une enquêtrice de la section criminelle.

Cette alliance improbable permettra-t-elle de résoudre une série de meurtres sans lien apparent ?

L’étrange perte de mémoire dissimule-t-elle une fourbe implication dans ces sordides homicides ?

De surprises en rebondissements, de découvertes en révélations, le lecteur est tenu en haleine jusqu’aux dernières pages de ce nouveau roman.

Une réussite !

Publié dans:Auteurs en R, Rohr Patrick |on 13 avril, 2020 |1 Commentaire »

Nora Roberts : La maison du mystère

Nora Roberts La maison du Mystère

Quand Maggie Fitzgerald quitte Beverlyr Hilis pour Morganville, dans le Maryland, elle est persuadée d’avoir enfin trouvé le havre de paix qu’elle a longtemps cherché, loin des paillettes et de l’artifice. Là, dans cette vieille demeure isolée au milieu des bois, elle espère enfin pouvoir composer en toute sérénité les chansons qui ont fait son succès dans le monde entier. Aussi est-elle sous le choc quand les travaux d’aménagement de son jardin mettent au jour un cadavre, celui de l’ancien propriétaire des lieux, mystérieusement disparu dix ans plus tôt. Déstabilisée mais désireuse de percer le secret de cette mort, Maggie se résout à plonger dans un passé qu’elle soupçonne trouble et violent. Un passé qui pourrait la mettre elle aussi en danger si elle s’y intéresse de trop près. C’est du moins ce que semble penser Cliff Delaney, l’architecte paysagiste qui a découvert le corps – un homme aussi mystérieux qu’envoûtant qui lui propose aussitôt son aide tandis que l’enquête piétine. Mais comment faire confiance à Cliff qui garde un silence obstiné sur les habitants de la petite communauté – et, pire encore, sur sa propre vie ? Nora Roberts est classée n°1 sur la liste des meilleures ventes du New York Times.

Publié dans:Auteurs en R, Robert Nora |on 4 avril, 2019 |1 Commentaire »

Delphine Roux : [Kokoro]

kokoro-943771-264-432

Dans ce roman se fait entendre une voix ténue et obstinée, attentive aux mouvements subtils de la nature et des âmes. Koichi et sa sœur Seki n’avaient que douze et quinze ans lorsque leurs parents ont disparu dans un incendie. Depuis, ils ont le cœur en hiver. Seki s’est réfugiée dans la maîtrise et la réussite professionnelle. Koichi, lui, s’est absenté du monde, qu’il regarde en proximité. Mais le jour où il apprend que sa sœur va mal, très mal, Koichi se réveille et pose enfin les actes qui permettront à chacun de renouer avec un bonheur enfoui depuis l’enfance.

Publié dans:Auteurs en R, Roux Delphine |on 24 janvier, 2019 |2 Commentaires »

Marie-Sabine Roger : Les bracassées

Marie-Sabine Roge Les bracassées

Fleur et Harmonie : les prénoms des deux héroïnes du roman de Marie-Sabine Roger sont, disons… un peu trompeurs. Car Fleur, âgée de 76 ans, est une dame obèse et phobique sociale. Et Harmonie, 26 ans, est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. En clair, son langage est ordurier et elle ne peut retenir des gestes amples et violents. Bientôt rejointes par une bande de « bras cassés » émouvants et drôles, elles vont nous entraîner dans une série d’aventures.
Ce roman profondément humaniste donne une vision positive de la différence, refusant le regard excluant et prônant la chaleur du collectif. Un « feel good book » réjouissant.

Publié dans:Auteurs en R, Roger Marie-Sabine |on 5 novembre, 2018 |2 Commentaires »

Gwenaële Robert : Le dernier bain

Robert Gwenaële Le dernier bain

Paris, an II. La France vibre sous le souffle de la Terreur.
Jane, une jeune Anglaise cachée dans l’appartement d’aristocrates émigrés, Théodose, un moine qui a renié sa foi par peur de la guillotine, Marthe, la lingère de Marie-Antoinette emprisonnée au Temple, David, le fameux peintre et député de la Convention, ou encore une Normande du nom de Charlotte Corday, tout juste arrivée à Paris… Ils sont nombreux, ceux qui tournent autour du logis de la rue des Cordeliers où Marat, cloîtré, immergé dans des bains de soufre, traque les suspects hostiles aux idées de la République.
Il ignore que certains d’entre eux souhaitent sa mort et qu’il ne lui reste plus que trois jours à vivre.

Par cette fiction qui nous propulse dans le coeur battant de l’Histoire, Gwenaële Robert détruit l’image sublime et mensongère que David nous a laissée de son ami Marat. Du bout de sa plume, grâce à un dispositif romanesque et à un sens de la reconstitution impressionnants, elle gratte le vernis de la peinture pour révéler la réalité du monstre.

Publié dans:Robert Gwenaële |on 20 octobre, 2018 |1 Commentaire »

Gwenaële Robert : Le dernier bain

Robert Gwenaële Le dernier bain

Paris, an II. La France vibre sous le souffle de la Terreur.
Jane, une jeune Anglaise cachée dans l’appartement d’aristocrates émigrés, Théodose, un moine qui a renié sa foi par peur de la guillotine, Marthe, la lingère de Marie-Antoinette emprisonnée au Temple, David, le fameux peintre et député de la Convention, ou encore une Normande du nom de Charlotte Corday, tout juste arrivée à Paris… Ils sont nombreux, ceux qui tournent autour du logis de la rue des Cordeliers où Marat, cloîtré, immergé dans des bains de soufre, traque les suspects hostiles aux idées de la République.
Il ignore que certains d’entre eux souhaitent sa mort et qu’il ne lui reste plus que trois jours à vivre.
Par cette fiction qui nous propulse dans le coeur battant de l’Histoire, Gwenaële Robert détruit l’image sublime et mensongère que David nous a laissée de son ami Marat. Du bout de sa plume, grâce à un dispositif romanesque et à un sens de la reconstitution impressionnants, elle gratte le vernis de la peinture pour révéler la réalité du monstre.

Publié dans:Robert Gwenaële |on 7 octobre, 2018 |Pas de commentaires »

Nora Roberts : Féeries

Nora Roberts Féeries

En Irlande, terre ancestrale de légendes passionnantes, les philtres magiques ont le pouvoir de faire naître l’amour. Bryna a ensorcelé Calin, certaine qu’il est la réincarnation d’un homme qu’elle a aimé longtemps auparavant. Allena est, quant à elle, mystérieusement attirée par le ténébreux Conal… Serait-ce lié au pendentif qu’elle porte autour du cou ? Enfin, Kayleen s’est retrouvée par hasard dans le splendide château du séduisant Flynn. Pourtant, c’est bien connu, la vie n’est pas un conte de fées. Peut-on malgré tout transformer ses désirs en réalité ?

Nora Roberts : Obsession

Nora Roberts obsession

Photographe de talent, Naomi Carson a parcouru le monde entier. Pourtant, où qu’elle se trouve, son passé la poursuit toujours et, surtout, les souvenirs de cette nuit funeste où elle a découvert que son père, Thomas Bowes, était un tueur en série. Jusqu’au jour où, après un coup de foudre pour une ancienne et somptueuse demeure, elle emménage dans la bourgade de Sunrise Cove. La page semble enfin tournée et, peu à peu, la photographe se reconstruit, dans la petite ville tranquille et sans histoires, débutant même une idylle avec Xander, un musicien talentueux. Mais à peine s’autorise-t-elle enfin à avoir droit au bonheur que le cadavre d’une jeune fille est retrouvé, ressemblant étrangement à celles que son père laissait derrière lui. Alors que Naomi replonge dans l’enfer qu’elle a fui toute sa vie, les drames de son enfance surgissent pour la hanter de plus belle…

Sorti le 20 avril 2017

 

Publié dans:Auteurs en R, Robert Nora |on 22 décembre, 2017 |1 Commentaire »
1234

Lecture Poupon |
Velouria |
Oceiraconte |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Acrolire2
| Booksmadness
| Amarosam